25/11/2007

Confiture de pommes de terre

Confiture de pommes de terre

 

 

POMMES%20DE%20TERRE

 

 

Préparation : 15 mn
Cuisson : 45 mn
Repos : 0 mn
Temps total : 60 mn

 

 

Pour 6 personnes :

1 kg de pommes de terre à purée

250 g de sucre cristallisé

1 kg de sucre de canne roux

1 cuillère à soupe de vanille en poudre

4 cuillères à soupe de vanille liquide

1 cuillère à café de cannelle moulue

2 étoiles de badiane

1/2 cuillère à café d'anis vert en poudre

2 gousses de vanille

50 g de rhum brun

1 litre d'eau

 

 

Préparation

 

Peler les pommes de terre et les couper en morceaux.

Les laver plusieurs fois et réserver

 

Dans une casserole, mettre l'eau et 250 g de sucre cristal,

 2 gousses de vanille fendues et raclées,

 la badiane et les pommes de terre

 (cuire 15 minutes environ)

Réduire les pommes de terre au tamis ou au presse-purée. Cette purée doit être souple voire fluide

 en ajustant la consistance

 avec un peu de sirop de cuisson si nécessaire.

Peser la purée obtenue,

 la verser dans une casserole et y ajouter

 le même poids de sucre de canne roux (environ 1 kilo),

 la vanille en poudre, la vanille liquide,

 l'anis vert et la cannelle

Cuire la confiture "à la goutte"

 (une goutte de confiture versée sur une assiette froide fige presque instantanément)

 pendant 15 à 20 minutes environ.
Arrêter la cuisson et ajouter le rhum.

 Bien mélanger

Couper chaque bâton de vanille (du sirop) en morceaux,

 en mettre 1 dans chaque pot,

 y ajouter la confiture chaude,

 et fermer et retourner les pots

 

300498

 

 

Pour finir...

Même utilisation que la confiture de marrons :

Délicieuse avec des gaufres ou des crêpes.

16:50 Écrit par Dolce-Vita dans Les recettes de chez moi | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

09/11/2007

Le fuseau de ma grand'-mère

 

Le fuseau de ma grand'mère

 

 

 

Ah ! le bon temps qui s’écoulait
Dans le moulin de mon grand’père !

 

174-01

 


Pour la veillée on s’assemblait
Près du fauteuil de ma grand’mère
Ce que grand-père racontait
Comme en silence on l’écoutait
Et comme alors gaiement trottait
Le vieux fuseau de ma grand’mère
Comme il trottait

 

63_GrandMaman077

 


Et quel bon temps ! Quel bon temps c’était.

Grand-père était un vieux bonhomme

 

vieil_homme_2

 


Il avait bien près de cent ans
Tout était vieux sous son vieux chaume
Hors les enfants de nos enfants,
Vieux vins dans des vieilles armoires,
Vieille amitié, douce toujours !
Vieilles chansons, vieilles histoires,
Vieux souvenirs des anciens jours !

Grand’mère était la gaieté même
On la trouvait toujours riant ;

 

758328

 


Depuis le jour de son baptême
Elle riait en s’éveillant ;
De sa maison, riant asile,
Elle était l’âme ;

 aussi depuis
Que son fuseau est immobile
On ne rit plus dans le pays.

Le vieux moulin de mon grand-père
Tout comme lui s’est abattu ;

 

174-01

 


Le vieux fuseau de ma grand’mère

 

fuseau00022

 


A la muraille est suspendu
Et vous couchés sur l’herbe épaisse
Comme aux vieux temps encore unis,
Je crois vous voir quand le jour baisse,
Et tout en larmes je redis :

Ah ! le bon temps qui s’écoulait
Dans le moulin de mon grand’père !
Pour la veillée on s’assemblait

 

Veillee_WEB

 


Près du fauteuil de ma grand’mère
Ce que grand-père racontait
Comme en silence on l’écoutait

 

pip

 


Et comme alors gaiement trottait
Le vieux fuseau de ma grand’mère
Comme il trottait.

 

 

HCA4BX9

Ed.Plouvier

 

20:58 Écrit par Dolce-Vita dans Messages tendres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

03/11/2007

Omelette garnie du dimanche soir

Omelette au thon

 

omelette_thon

 


6 œufs

2 petites cuillères à soupe de crème fraîche
sel, poivre
1 boîte de thon moyenne
6/7  tomates cerises
1 boule de mozzarella
7/8 olives noires
origan
10 g de beurre
1 cuillère à soupe d'huile d'olive

 

Cassez les œufs dans un saladier,

 ajoutez la crème fraîche,

 le sel, le poivre et mélangez,

 mais pas en battant énergiquement.

 Il faut mélanger tous les ingrédients

 sans brusquer les œufs.
Faites chauffer le beurre et l'huile

 dans une poêle,

 puis versez le mélange aux œufs.

 Baissez rapidement le feu,

et laissez prendre l'omelette.
Lorsqu'elle est quasi cuite

 (encore légèrement baveuse),

 faites-la glisser dans un plat de présentation et finissez-la en répartissant

 sur une moitié les ingrédients

 de la garniture.

 Rabattez l'autre moitié et servez sans attendre.

 

omelette_thon_2

 

10:15 Écrit par Dolce-Vita dans Les recettes de chez moi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |